Bienvenue à Bouglainval, commune de l’Eure & Loir

logo du site
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir
  • Bienvenue à Bouglainval, commune de l'Eure & Loir

Accueil du site > Tourisme > Sites naturels

Sites naturels

Les Mares

La commune de Bouglainval dispose de 4 mares publiques que vous pouvez découvrir lors de promenade. En 2015, la commune s’est rapproché du conservatoire de la Région Centre afin de faire un diagnostic et de prévoir les travaux qui seraient nécessaire pour les faire perdurer et améliorer la biodiversité.

Mare d’Arbout (mare du bourg)

Mare Arbout

Il s’agit d’une grande mare de forme allongée. La mare est longée par la rue principale du village (rue de Maintenon – CD26-1).

Les deux berges situées aux extrémités de la mare sont à proximité d’espaces enherbés communaux. L’une est plutôt en pente douce alors que l’autre est plus abrupte.

La berge longeant la route est assez abruptes et peu végétalisée en dehors de quelques plants d’espèces locales de pied de berge et de quelques arbustes (saules, cornouiller...).

La berge opposée a été renforcée en 2004 par des traverses de bois retenues par des poteaux de bois ou métallique. Quelques robiniers faux acacia sont présents. La mare bénéficie de plusieurs arrivées d’eau et d’un trop plein. La profondeur de la mare est d’environ 2,50 m.

Des poissons (carpes, brochets...) sont présents dans la mare. Cela peut limiter le développement de nombreuses espèces végétales et animales dans la mare. Les inventaires naturalistes ont mis en évidence la présence d’une espèce végétale aquatique considérée comme assez rare en Eure-et-Loir et déterminante ZNIEFF : le Cératophylle submergé (Ceratophyllum submersum).

Par ailleurs, une ponte de crapaud commun (Bufo bufo) a également été observée, ce qui atteste de la présence de l’espèce sur la mare en période de reproduction. Il s’agit d’une espèce protégée au niveau national, comme toutes les espèces d’amphibiens en France.

Mare de la Ribotière

Mare Ribotière

La mare est située à l’entrée du bourg à proximité d’un nouveau lotissement. Un espace enherbé communal est présent à proximité de la mare. Il s’agit d’une petite mare qui bénéficie de la présence d’une végétation en nombre sur les berges et dans l’eau.

La berge côté mur est assez étroite et ne permet pas une circulation en sécurité pour les opérations de gestion courante. Les trois autres berges sont plus abruptes.

Une ceinture de végétation est présente tout autour de la mare. Elle est principalement composée d’une espèce de jonc. Un saule est présent sur la berge opposée à celle du mur. Son emprise dans la berge est limitée compte tenu du probable recule de celle-ci.

La profondeur de la mare et les besoins de curage n’ont pu être estimés. Il ne semble pas y avoir de poissons dans la mare.

Les inventaires naturalistes ont mis en évidence la présence d’une espèce végétale aquatique considérée comme assez rare en Eure-et-Loir : le Cératophylle épineux (Ceratophyllum demersum).

Par ailleurs, une ponte de grenouille agile (Rana dalmatina) a également été observée, ce qui atteste de la présence de l’espèce sur la mare en période de reproduction. Il s’agit d’une espèce protégée au niveau national, comme toutes les espèces d’amphibiens en France.

Mare des Marchais

Mare Marchais 1 Mare Marchais 2

Il s’agit d’une grande mare de forme arrondie située au nord-ouest de la commune en plaine cultivée. Une haie est présente toute autour de la mare. Celle-ci semble avoir été plantée.

Les berges de cette mare sont en pente douce. Les surfaces en eau libre sont très faibles compte tenu du développement très important de deux espèces : le Jonc des Chaisiers (Schoenoplectus lacustris) en périphérie de la mare et la Massette à larges feuilles (Typha latifolia) au coeur de la mare.

La présence de ragondins est supposée. Il ne semble pas y avoir de poissons dans la mare.

Les inventaires naturalistes ont permis l’observation de très nombreuses (plus de 50) pontes de grenouille agile (Rana dalmatina), ce qui atteste de la présence de l’espèce sur la mare en période de reproduction. Il s’agit d’une espèce protégée au niveau national, comme toutes les espèces d’amphibiens en France.

Mare Chéreuse (mare de Théléville)

Mare Chereuse

Il s’agit d’une mare de forme rectangulaire située le long de la D 136 au sud de Théléville en zone agricole. Le bornage de la parcelle n’est pas certain. Trois arbres fruitiers permettent de le marquer dans une zone de la parcelle.

La profondeur de la mare ne semble pas être importante mais aucune précision n’existe sur cette dernière. L’arrivée d’eau principale se fait par un apport du pluvial s’écoulant sur la route départementale.

Les berges sont globalement assez douces. La végétation des pieds de berge est peu présente. Seuls quelques joncs sont visibles et le Jonc des chaisiers se développe sur deux zones.

La présence de poissons est possible mais non confirmée. Les besoins en curage n’ont pu être précisés.

Les inventaires naturalistes ont permis l’observation d’une quinzaine de pontes de grenouille agile (Rana dalmatina), ce qui atteste de la présence de l’espèce sur la mare en période de reproduction. Il s’agit d’une espèce protégée au niveau national, comme toutes les espèces d’amphibiens en France.



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF